- ... or la plupart les comparait avant même de les avoir vus, les comparait de ouie-dire, ouie-voir et ouie-ouie, avec les chapeaux orientaux, cônes de paille applatis, les avaient-ils seulement vus en photo? Tu imagines Lucien, dis? Des chapeaux chinois, japonais ou vietnamiens, savaient-ils seulement que ce style se portait aussi sur les rives du Niger?
- Le savaient-ils? fit mine de s’interesser Lucien
- Non, ils ne le savaient pas, ils ne savent rien. Ils ne savent pas parce qu’ils ne voient pas ; ils sont aveugles par ignorance ; ils ne savent que ce qu’ils savent sans se douter de ce qu’ils ne savent pas, imaginent que ce qu’ils savent doit amplement leur suffire puisqu’ils le savent. Et ce savoir, comment dire? influe sur leur nerf optique, aussi ne voient-ils que ce qu’ils savent, et ce qu’ils savent n’étant qu’une vision émiettée des choses, ils
- Emiettée?
- Emiettée. Ce qui fait qu’au lieu de voir des coquillages ils voient des chapeaux agrippés aux roches alors qu’évidemment ce
- sont des soucoupes volantes?
- ....

tiroir 8 - armoire