Lucien l’avait acheté non pour conserver de vagues économies, mais parce qu’on pouvait soulever le visage et que derrière, il n’y avait rien, que le vide. Il s’en amusa alors. Aujourd’hui cela le terrifiait.

tiroir 7 - armoire