La première fois que René prit l’avion il s’était étonné de ce que les passagers applaudissent et se signent une fois l’avion immobilisé sur la piste. Installé pour un vol intercontinental, il ne s’émut pas de la prière défilant sur l’écran vidéo. En voyage, il s’efforçait généralement de ne pas s’endormir. Mais vue la longueur du trajet et les chances à peu près nulles d’apercevoir quoi que ce soit du payage (la découpe de l’Inde devinée par la hublot exeptée) il s’y résolut, colla en double l’adhésif pour être sûr d’être réveillé. Moins pour se restaurer que pouvoir, de nouveau, s’éveiller. Bien conscient, à l’instar du poête, de l‘audace dont fait preuve celui qui s’endort.

tiroir 5 - armoire