Parmi les créatures qui peuplaient certains tiroirs de Lucien, véritable Pandémonium à ses yeux, Mireille s’interrogeait souvent à propos de cette girafe en mal d’arrière-train. L’avait-elle perdu d’avoir pris un air trop hautain, comme Olive délaissant Popeye pour se fiancer? Cela résultait-il d’un maltraitement dont les enfants possèdent le secret atavique, ou au détruire pour savoir s’allie celui du plaisir éprouvé en détruisant? S’agissait-il d’un modèle de mutation génétique? Ou Lucien connaissait-il des moments de rage démiurge, au cours desquels il cherchait à refaire l’évolution, à soumettre la matière?

tiroir 4 - armoire