Il pouvait s’en éventer, tenter de la faire tenir en équilibre sur une arrête, l’oberver au recto, l’examiner au verso, la retourner, la poser, la reprendre, la reposer. Aucune légende, nul „made in“, et surtout aucune trace d’expéditeur pour l’éclairer. Elle restait la carte sphinx qu’elle était depuis qu’il l’avait dénichée dans un tiroir. Motus complet. Comment faisaient-elles donc ces cartes que personne ne nous avait adressées pour nous parvenir? Se demandait René, poursuivant une étude qu’il savait vaine. Le port de gants blanc, la coupe de la robe, le bandeau, la coiffure, tout cela devait situer le personnage dans le temps, pour peu qu’on aie quelque connaissance de ces mécaniques-là.

tiroir 2 - armoire.